L’illusion scientique

Depuis plusieurs décennies, une partie des scientifiques semble obsédée par le fait de créer une Intelligence Artificielle (un androïde) qui soit plus intelligente que l’être humain.
Or, dans un premier temps, il faudrait qu’une I.A. soit déjà capable de faire preuve d’intelligence… ce qui reste à justifier !
En effet, comme nous allons le démontrer, il est impossible qu’une I.A fasse preuve d’intelligence… alors, de là à devenir plus intelligente qu’un humain, il reste de la marge !
Des scientifiques rêvent de créer une “supraintelligence” artificielle qui dépasserait de loin l’intelligence humaine, ce qui “emballerait” le progrès à une vitesse “supraluminique” que l’être humain ne pourrait plus suivre ni comprendre. D’où l’idée de certains chercheurs comme les transhumanistes, avec à leur tête Elon Musk, de booster le cerveau humain en le bardant d’électrodes, afin qu’il communique avec un ordinateur sophistiqué qui lui apprendrait beaucoup de nouvelles connaissances !
C’est du délire total !
Revenons les pieds sur Terre !
Les scientifiques étudient le cerveau humain. De nos jours, nous pouvons dire qu’ils le connaissent assez bien (dommage que la majorité de leurs recherches de ces dernières décennies aient eu pour but de déterminer comment manipuler mentalement l’être humain… principalement avec les micro-ondes ou ondes électromagnétiques, oui, les mêmes que celles de votre smartphone !).
Comme chacun sait, le cerveau, bien qu’étant une merveille de création, n’est que matériel.
L’être humain dispose d’un corps physique, dont fait partie son cerveau, mais également d’un corps énergétique ou éthérique (ainsi que d’un cerveau éthérique, siège de la véritable mémoire !), d’un corps astral ou psychique (émotions et sentiments) et d’un corps mental (ou corps des pensées et des connaissances). Tous ces corps sont de plus en plus subtils et invisibles… et inconnus de la science actuelle !
Lorsque les scientifiques fabriquent un androïde, il ne dispose que d’un corps physique, comprenant un cerveau électronique, et fonctionnant aux énergies électriques et électromagnétiques. Nous pourrions dire que les énergies utilisées à son fonctionnement constituent son corps énergétique. Cependant, au lieu d’être plus subtil que son corps physique, comme dans le cas d’un être humain, les énergies constituant ce corps sont plus denses que la matière, car elles viennent de l’infranature (un monde qui se trouve en-dessous de nos pieds, et qui est dangereux pour l’humain !).
Et l’androïde ne dispose pas de corps astral ou psychique, ne pouvant donc pas exprimer d’émotions ou des sentiments… et il n’a pas non plus de corps mental, ce qui ne lui permet pas de penser !
Or, ce qui fait de nous des êtres humains, c’est notre capacité de penser, réfléchir, choisir et donc d’utiliser notre libre arbitre. Ceci est impossible pour une machine, puisqu’elle ne dispose pas de corps mental !
Enfin, c’est l’esprit en l’humain qui dirige les pensées et les sentiments, et sa conscience (à savoir le rayonnement de l’esprit, selon son niveau d’évolution) qui leur donne une certaine nature et valeur. Or, la conscience, et encore davantage l’esprit, sont bien au-delà des sentiments et des pensées… donc totalement inaccessibles à la machine, même à l’I.A. la plus sophistiquée qui puisse advenir un jour !
Le principal problème des scientifiques est leur ignorance de la constitution de l’être humain : ils ne (re)connaissent que l’aspect matériel ou physique… et même l’énergétique, la vraie, leur est déjà inaccessible, puisqu’ils n’utilisent qu’une énergétique dense, inframatérielle et dangereuse.
Ainsi, une I.A. aussi complexe et avancée soit-elle, ne pourra que régurgiter sa programmation. Et même si elle le fait très vite, elle ne pourra qu’imiter l’intelligence humaine. Il ne faudrait pas confondre rapidité et intelligence ! Et, lorsque nous savons que les programmeurs ne connaissent pas le fonctionnement de l’être humain, comment pourraient-ils apporter l’intelligence à leur I.A. ? Surtout que celle-ci ne pourra jamais disposer d’un corps mental qui, seul, pourrait lui octroyer la pensée ! Et là encore, il manquerait à cette I.A. ce qui fait vraiment l’essence de l’être humain : son esprit !
Et, aucun esprit humain ne s’incarnera jamais dans un androïde !
En définitive, jamais une I.A. n’accèdera à l’intelligence ni à la conscience de soi. Nous pouvons juste espérer qu’un jour les scientifiques (et tous ceux qui les idéalisent) comprendront leur illusion, et qu’ils lâcheront ce rêve qui coûte une fortune !

Auteur

Par Pierre Lassalle, conférencier, auteur international et créateur de stages.

Découvrir son éditeur Terre de Lumière.