Corona-bidule : si nous pensions autrement

La terreur et la panique qui se sont emparées des Français récemment depuis l’invasion du corona-virus, ainsi que l’impuissance quasi-totale des gouvernants, des scientifiques et spécialistes de la santé, doivent appuyer très fort là où cela fait mal chez le “petit” Français, qui a tant besoin que son “papa” s’occupe de lui !
Le principal problème dans cette histoire est que les scientifiques et spécialistes de la santé ne connaissent pas le fonctionnement de l’être humain [1]. De plus, ils ignorent également les mystères des mondes invisibles.
Or, sans ces deux connaissances, il est impossible d’y voir clair et d’accéder à une quelconque vérité.
De plus, dans cette histoire du corona-virus s’y mêle un grand flou artistique, puisque ce virus semble avoir été, pour le moins, “boosté” en laboratoire, afin de devenir plus résistant et plus virulent. [2]
Qu’est-ce qu’un virus ?
Pour vaincre son ennemi, il faut connaître son ennemi ! [3, 4]
Les virus sont générés par les mauvaises pensées des êtres humains. Les pensées émises par chaque être humain “se promènent” dans l’atmosphère astro-mentale nous entourant. Et, ce n’est pas parce qu’elles sont invisibles, qu’elles n’existent pas ! C’est bien beau d’être matérialiste, mais avec une pandémie comme celle du covid-19, nous le payons très cher !
Il serait peut-être temps de passer au niveau supérieur de la connaissance !
Que se passe-t-il lorsqu’il y a beaucoup de pensées négatives ou mauvaises ?
Elles sont regroupées par “affinité” par des êtres démoniaques, les “ennemis” du genre humain. Ces derniers les assemblent pour en faire des virus.
En étudiant le fonctionnement des virus, leur comportement et les conséquences qu’ils génèrent chez les êtres humains, il est possible de déterminer de quoi ils sont constitués (de quelles mauvaises pensées).
Un exemple simple avec le corona-virus : son nom fait penser à “coronal”, c’est-à-dire au chakra coronal se situant juste au-dessus de la tête et qui nous permet notre connexion au monde spirituel, le royaume du Père. Ainsi, nous savons que l’une des mauvaises pensées constructrices du covid-19 est le rejet du Père ou du monde spirituel, pour différentes raisons.
Par exemple, le matérialisme et/ou l’athéisme peut y correspondre. Mais aussi la projection de l’attente du Sauveur, c’est-à-dire d’un faux-père qui nous prendra en charge.
Nul besoin de vous faire un dessin pour découvrir par vous-même qui représente ce Sauveur en France ! Vous l’avez vu à la télé, n’est-ce pas ?!
Ainsi, pour comprendre un virus et pour le vaincre, nous devons, dans un premier temps, déterminer quelles sont toutes les mauvaises pensées qui le constituent (comme vu ci-dessus).
Ensuite, il s’agit de « retourner » chacune de ces pensées négatives en bonnes pensées de guérison.
Enfin, il suffit de méditer sur ces bonnes pensées, en les projetant dans le monde à l’aide d’une méditation adaptée [5].
Bien entendu, l’idéal est que chacun anime sa démarche en méditation d’un état d’esprit vertueux et d’une juste et profonde conviction.
Pour l’exemple donné ci-dessus : il faudrait “se débarrasser” de son attente du Sauveur et se relier au monde spirituel, le vrai Père et émettre une pensée de guérison, du style : “Mon vrai Père est le monde spirituel”, ou “J’appartiens au monde spirituel qui est mon vrai Père”. Vous construisez donc ainsi différentes phrases-forces de Bien qui affaibliront le corona-virus… et qui changeront également votre vision de la vie !
Evidemment, pour un meilleur impact, et au vu de l’actualité, ce type de travail méditatif serait à pratiquer chaque jour. Et bien sûr, se liguer pour agir ce retournement du mal en bien sera forcément plus puissant, et apportera de l’espérance à tous !
Nous souhaitions également vous partager une inspiration que nous avons eue récemment :
Nous avons déjà eu l’occasion d’expliquer, lors d’une conférence privée, l’importance d’une plante : l’armoise annuelle (Artemisia annua). Cette plante, connue depuis des siècles, guérit le paludisme (ou malaria), une parasitose qui tue environ 450 000 personnes dans le monde, chaque année. Je ne suis pas sûr que le corona-virus fasse autant de dégâts !
L’armoise annuelle, plante créée par la Déesse Artémis, est exceptionnelle, non seulement parce qu’elle peut guérir le paludisme, mais, comme certains chercheurs l’ont découvert, elle guérit également le cancer des poumons (en association avec du fer = un booster du système immunitaire !).
En y repensant, j’ai eu cette inspiration : mais, si cette plante guérit le cancer des poumons, pourquoi ne guérirait-elle pas du corona-virus qui, lui aussi, attaque les poumons (pneumonie) ?!
D’ailleurs, pour les lecteurs que cela intéresse, les poumons, lorsqu’ils sont attaqués, représentent symboliquement un refus de s’engager, ainsi qu’un rejet relationnel : ce sont donc également des ingrédients, ou mauvaises pensées, très importants du covid-19 !
Bien que je ne sois ni médecin ni guérisseur, ni scientifique spécialiste de la santé, je propose à qui le veut de réaliser des tests avec l’armoise annuelle, associée à du fer, afin de vérifier si elle peut se montrer utile dans notre combat contre le covid-19 !?
Un dernier indice : en voyant une vidéo du Professeur Didier Raoult, l’un des plus grands virologues au monde, il disait avoir trouvé un produit donnant de bons résultats contre le covid-19 : la chloroquine. Or justement, celui-ci était utilisé également contre le paludisme !
Mais ce produit est très difficile à administrer, car il est très toxique.
Alors, Professeur Raoult, pourquoi ne pas tester ma petite plante armoise annuelle, qui n’a aucune toxicité, et qui œuvre déjà dans le même registre, celui de la guérison du paludisme !?
Cette plante qui guérit cette terrifiante maladie, ainsi que le cancer des poumons, et même la maladie de Lyme… ne pourrait-elle pas guérir également du corona-virus ?
La balle est dans le camp des spécialistes ! N’hésitez pas à faire connaître cette option à ceux qui peuvent tester l’armoise annuelle (associée au fer) …
L’auteur de ces lignes ne cherchant aucune gloire personnelle, peu importe que vous citiez son nom ou pas. L’important est la guérison de l’être humain… Et cet article apporte des pistes pour ceux qui voudront bien s’y atteler avec des données autres que celles qu’ils connaissent déjà.
Persévérance…

Auteur

Par Pierre Lassalle, conférencier, auteur international et créateur de stages.

Découvrir son éditeur Terre de Lumière.