“Les conversations amoureuses”
Considérant que les deux individus ayant vécu “la rencontre” décident de se revoir, d’approfondir leur relation et d’évoluer consciemment avec et pour l’Amour, nous conseillons vivement que chacun s’exerce à l’expérience avec Poésie, si ce n’était déjà le cas. (Ceci n’implique pas forcément d’écrire à deux, mais de s’entraîner au moins individuellement, toujours et encore mieux !).
Cette étape de l’aventure appelée conversations amoureuses vise un approfondissement notoire de la connaissance de l’autre, et elle se doit d’être vraiment, vraiment chérie, car elle est le fondement de l’écrin d’amour commun. Elle nécessite un long déploiement et ne contient aucune limite de temps. Plus l’étape des conversations amoureuses est choyée, protégée avec Poésie, plus la magie de l’amour peut œuvrer, et plus la relation se renforcera et s’éternisera.
Les toutes premières conversations renforcent la première grande rencontre, et servent souvent de confirmations. Et, pour ressentir la certitude d’avoir rencontré l’élu.e de son cœur, un quatrain de « rencontre bénie » devrait sûrement être assez intense !
De nos jours, le mot converser signifie « parler avec autrui ». Pour autant, cette définition ne fut opérante qu’à partir du XVI°s. A l’origine, converser signifie « vivre avec ». Bien sûr, nous pouvons comprendre qu’en vivant avec un être, nous parlons ou « conversons » avec lui… Cela dit, l’inverse n’est pas pour autant vrai…
Aujourd’hui, dans l’idée de converser, il ne s’agit plus que de discuter (la qualité de la discussion étant très relative), et l’autre partie de la définition a totalement disparu. En d’autres termes, converser avec autrui n’implique plus la notion de vécu commun, d’union à l’autre, ou d’expérience de communion… Heureusement, grâce à Poésie, la guérison va advenir, et la profonde vérité être rétablie !
Il en est ainsi : dans l’aventure de l’Amour vertueux, converser vise à « vivre avec » … l’Amour !
Ceci change tout… car il ne s’agit pas ici de blablater pour combler des silences troublants ou se faire valoir pour plaire à l’autre, mais de s’évertuer à ce que l’amour soit invité et demeure au centre, qu’il vive avec nous et que nous vivions avec lui !
En quoi Poésie peut-elle nous y aider ?
Tout d’abord, comprenons que si nous voulons aller vers le vrai Amour, il est vital de vraiment faire confiance à Poésie, l’inclure dès le commencement, et ne rien vouloir d’autre qu’être guidés par elle pour une juste application du verbe aimer ! Considérant que nous n’y connaissons rien en ce qui concerne ce fameux verbe aimer sur terre, alors autant nous fier à elle, qui est plus évoluée que nous, et qui peut nous y éduquer de manière unique !
Finalement, nous nous engageons envers Poésie, avant même de nous engager envers l’autre… C’est un tout autre univers qui s’ouvre, inconnu… et illimité !
Pour bien converser, Poésie nous y aide, par le fait même de la pratique exigée pour vivre son art :
En effet, après une expérience méditative, même si nous ouvrons les yeux pour écrire en vers ce que l’aventure intérieure nous inspire, nous restons en quelque sorte immergés en conscience dans deux univers qui s’épousent : le spirituel avec la vie et le souffle de Poésie, et le concret avec la main qui écrit et veut traduire et redonner. Chaque fois, nous sommes en état de converser avec Poésie : nous vivons avec elle, nous nous effaçons pour communier, afin que son amour du Verbe demeure dans notre enfant commun, à savoir le futur poème écrit. Nous sommes très concentrés, orientés vers l’univers du silence intérieur, derrière lequel provient et nous parvient, au sein d’une vague d’inspiration méritoire, la force du Verbe en sa pure essence de vérité. Le défi réside ensuite dans le fait d’accoucher de cette lumière de vie écoutée, saisie et accueillie : c’est le langage, avec sa grammaire et ses dentelles de mots choisis, qui va en devenir le corps et l’habit, afin que puissent être dévoilés le vrai visage et l’esprit de l’enfant-poème, incroyable messager, porteur et semeur du Bien divin.
Et pour cheminer vers de belles et fécondes conversations amoureuses, de toute évidence, comme nous expérimentons avec Poésie que chaque mot choisi dans nos vers est un véritable service, alors, pas à pas, c’est tout notre être qui se forme à la précision et la beauté du langage, ainsi qu’à l’écoute affinée des mots de l’autre, et surtout ce qu’ils véhiculent en termes d’essences identitaires.
Dans nos conversations amoureuses, nous retrouvons donc ces forces : nous incluons l’écoute et la guidance céleste de Poésie, tout en pensant à l’amour divin qu’elle sert, et nous sommes vigilants à déposer avec beauté le bouquet de nos mots pour notre partenaire d’Amour. C’est un « chemin de longue haleine » (Christine de Pisan ne le démentirait pas !) … et il transforme progressivement toute notre approche en face-à-face, tout en nous transformant nous-mêmes !
De nos jours, après une rencontre dite amoureuse, l’étape des conversations – si tant est qu’elle ait lieu ! – est souvent écourtée, banalisée, voire travestie par ladite drague, et finalement salie.
Qu’est-ce qui salit une conversation qui se veut « amoureuse » ?
C’est bien entendu lorsqu’il n’y est pas question d’Amour !
Pour aimer un être, il est essentiel de le connaître… en profondeur ! Sans profondeur, seules la personnalité et les apparences physiques sont appréhendées ; si cela se passe bien, ce ne sont, au mieux, que la sympathie et l’attraction sensuello-sexuelle qui en découlent, et ceci n’a rien à voir avec l’Amour ! Il s’agit ni plus ni moins de l’ordinaire attitude relationnelle qui, aidée de la vicieuse impatience, vise à nous sentir comblés et sécurisés par l’autre, et ce, notamment par le fait de vivre le sexe ensemble le plus vite possible ! En ceci, nous nous éloignons et nous détournons considérablement du but des conversations amoureuses et de la révolution qu’elles peuvent apporter dans les êtres et la relation. Il est indéniable qu’elles requièrent de réels efforts individuels et communs pour garantir et cheminer vers l’expression et l’appréciation de deux esprits, libérant leur plénitude intérieure l’un pour l’autre… Mais, grâce à ces efforts, ce sont pures beauté et victoire d’aimer, qui taillent dès lors le diamant d’un Amour éternel entre les deux êtres !
Soulignons ici que le corps physique et la personnalité ne sont pas à exclure du jeu ; mais justement, lors des conversations amoureuses, la suprématie donnée à l’esprit derrière l’apparence les sublime de nouvelle manière, car elle apporte un degré d’émerveillement sans commune mesure, et en ce sens, tout devient juste et parfait.
Pour connaître un être en profondeur, il est vital que s’exprime et soit écoutée son essence spirituelle, car elle seule est en mesure de toucher chacun jusqu’à ouvrir le cœur, et en libérer la force et le parfum merveilleux de l’Amour vrai, qui provient justement du monde de l’esprit. Pour ce faire, il est nécessaire de protéger et prolonger ces moments de conversations amoureuses, à savoir leur donner leur vraie valeur, leur accorder un temps précieux, et comprendre qu’il s’agit d’un art commun à nouvellement explorer, où l’ego ne doit être ni le centre d’intérêt, ni le porteur ou le récepteur des paroles.
En vérité, cette étape de l’aventure est une vertueuse révolution, dans la mesure où la primeur est accordée à… l’intimité.
Qu’est-ce que l’intimité ?
L’adjectif intime est le superlatif de intérieur. L’intimité représente donc le fait de permettre qu’existe et se déploie ce qui est le plus profond de l’être, sa dimension d’Âme, son essence, ses forces pures, éternelles. Elle transcende l’univers dit intérieur de nos pensées et nos sentiments et émotions. C’est une construction commune qui implique l’élévation de conscience, et qui invite à accompagner et protéger, jusque dans son expression, une part de soi particulièrement malvenue dans notre monde profane, véritable royaume des apparences, où l’esprit et son monde sont relégués au rang d’enfantines et inutiles bondieuseries ! L’intimité est essentielle pour l’art d’aimer sur terre, puisque l’Amour provient de notre source intime !
Cette intimité vitale dispose d’un allié de choix : il s’agit du secret.
La réussite et la grandeur des conversations amoureuses résident dans l’expression la plus vulnérable et profonde des deux partenaires, et ce, dans le secret le plus absolu, de façon que rien n’entrave la puissante pureté de l’essence qui veut descendre entre eux et dans ce monde.
Ici encore, il est question d’efforts qui révolutionnent les habitudes relationnelles, favorisent la maîtrise de la parole et honorent l’être aimé qui se donne à soi en totale confiance. Le secret appelle et fidélise l’Amour. Il est une exigeante bénédiction. Il donne des ailes de lumière à nos vertueuses confidences, renforce leur valeur et permet la guidance consciente de l’Amour dans le temps. La fécondité de la relation découlera de l’œuvre d’imperméabilité face aux influences collectives et aux tentations de dispersion, qui en édulcorent voire en effacent l’unicité et la puissance créatrice. Le secret s’avère donc tel un bouclier spirituel pour notre précieuse intimité, et permet l’épanouissement illimité de la rose de l’Amour vertueux. Converser, c’est “aimer au cœur du secret”…
Chaque conversation amoureuse est un univers de création totale, une immersion dans la libre expression de soi orale et écrite, qui a pour règles celles que les partenaires de jeu définissent entre eux de manière souple, à mesure qu’ils se connaissent, s’accueillent et s’inspirent l’un l’autre.
Nous pouvons tout de même ici apporter quelques conseils, semeurs de douces et joyeuses expériences, comme :
– Favoriser les rencontres en face-à-face, et choisir les ambiances en connaissance de cause.
– Privilégier le maintien d’un saint regard, les yeux dans les yeux, aussi bien dans les silences habités de l’intime que dans les échanges de paroles et confidences.
– Chasser la finitude étriquée de rapprochements désireux. Honorer la patience purificatrice.
– Nous exercer aux prouesses d’écriture grâce à des échanges de poèmes d’amour, qui amplifient généreusement l’écho sacré des Âmes. Nous aventurer à les déclamer, les chanter, les mettre en images, en mouvement, ou autres possibilités de mises au monde en beauté.
– Nous émerveiller des qualités vertueuses de notre partenaire, intérieurement et ouvertement, pardonner ses défauts exprimés et encourager leur transformation en totale transparence, dans un suivi compréhensif et impliqué.
– Ne jamais laisser nos émotions obscurcir ou dévier nos questions, réponses et aspirations intimes et communes… Poésie étant l’évidente clé, intimement sage et dévouée envers notre évolution et notre élévation de conscience.
– …
Amis d’Amour & Poésie, les conversations amoureuses sont des jardins d’explorations délicieuses, joueuses et révélatrices… Alors, donnons-nous la joie, grâce à l’expérience de leur magie, d’enluminer notre devenir d’aimants de l’Amour sur terre !
Céline Lassalle
Exercez-vous ! Atelier “Muscler sa Plume en s’amusant!”

Artiste

Par Céline Lassalle, auteure et poétesse.

En savoir plus : Renaissance de l’Art et MusiKaya.